Faites la connaissance d’animaux originaux avec Tous les animaux

Tous les animaux, Encyclopédie des animaux en ligne, vient d’être lancé et s’annonce très prometteur. Ce site recense tous les animaux existants sur Terre, avec déjà une dizaine de fiches et l’ambition d’en publier plus de 600 ! On peut déjà découvrir de drôles espèces sur cette encyclopédie qui se voudra précise et complète. On vous en fait découvrir deux.

L’Ara militaire

L’Ara militaire est un perroquet de la famille des Aras, et originaire d’Amérique du Sud et du Mexique. Reconnaissable pour sa couleur verte et sa tâche rouge sur le front, il dévoile des plumes d’un bleu intense lorsqu’il est en vol, ainsi qu’une queue rouge bordée de bleu. Bien qu’il soit très bruyant, il est de taille moyenne, entre 70 cm et 80 cm.

Comme les autres perroquets, l’Ara militaire se nourrit principalement de graines, de fruits, de baies ou de végétaux. L’un de ses aliments de prédilection est la noix, dont il brise la coque avec son bec puissant. Et comme la nature fait bien les choses, ils luttent contre les poisons végétaux en complétant leur alimentation de dépôts argileux que l’on trouve en grand nombre en Amazonie.

La période de reproduction de l’Ara militaire dépend de la sous-espèce (militaire, mexicain ou bolivien). En tout cas, les Aras militaires sont tous monogames et gardent leur compagnon pour la vie. Ils ne vivent pas en couple pour autant mais plutôt en grands troupeaux. Leur longévité est de 50 à 60 ans à l’état sauvage.

On compte moins de 10 000 représentants de l’espèce dans le monde : c’est pourquoi l’UICN l’a ajouté en 2006 à sa liste rouge, le classant comme espèce « Vulnérable ».

animaux sauvage

L’Oryctérope du Cap

L’Oryctérope du Cap est un mammifère africain dont le nom vient de l’afrikaans « cochon de terre ». Aussi appelé « ours à fourmi », il n’a pourtant aucun lien de parenté avec le cochon ou le fourmilier !

Le principal signe distinctif de cette espèce est sa dentition, constituée de tubes de dentine et non d’émail comme beaucoup de mammifères. Leurs dents s’usent au cours du temps et repoussent continuellement. Outre la dentition de l’Oryctérope du Cap, son apparence physique est un croisement entre le cochon et le fourmilier. Sa couleur est d’un gris – jaune pâle, et il mesure entre 170 cm et 200 cm. Ses pattes avant possèdent 4 orteils, ses pattes arrière 5 ; et il possède des griffes. Il possède un cou court et épais, et une tête allongée se terminant par un museau. Enfin, il possède un odorat exceptionnel.

L’Oryctérope du Cap est un mammifère nocturne, plutôt solitaire. Il se nourrit d’insectes (jusqu’à 50 000 par nuit !) qu’il attrape avec sa langue longue et collante ; notamment les fourmis et les termites qu’il va directement chercher dans les fourmilières et termitières.

A l’état sauvage, cet animal peut vivre entre 10 et 23 ans. Ses prédateurs sont le lion, le léopard, mais aussi les chiens de chasse ! L’UICN ne le classe cependant plus comme vulnérable depuis 2002 : s’il est rare, c’est plus du à son mode de vie qu’à la quantité de représentants de l’espèce.

Pour découvrir d’autres animaux peu connus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur l’encyclopédie des animaux Tous les animaux ! De nouvelles fiches seront ajoutées régulièrement.